Recherche 33 : baisse de la criminalité dans le Merseyside, en Angleterre

En 1988, le Merseyside, la métropole de Liverpool d’1 million et demi d’habitants, était la troisième ville au plus haut taux de criminalité de l’Angleterre. Quand un groupe pratiquant le vol yogique s’y est installé en mars de cette année-là et a annoncé à la télévision qu’il allait réduire la criminalité de manière significative, peu de gens l’ont pris au sérieux. Quelques centaines de ces pratiquants du vol yogique ont créé une petite communauté dans le village de Skelmersdale proche de Merseyside. L’intention était de vivre et pratiquer ensemble la Méditation Transcendantale, le programme de MT-Sidhi dont le vol yogique.

En mars 1988, ils ont construit une salle qui permettait à un groupe de 120 personnes de pratiquer régulièrement le vol yogique. C’est un nombre théoriquement suffisant pour créer une influence de cohérence pour l’ensemble de la communauté urbaine de Merseyside. Tous ces pratiquants du vol yogique étaient des gens ordinaires, travaillant et ayant une famille. Deux fois par jour, avant et après le travail, ils se réunissaient pour créer cette influence de cohérence pour eux-mêmes et leur environnement.

Tableau de l’évolution de la criminalité au cours des cinq années qui ont suivi.

Par opposition aux hausses de la criminalité dans les deux autres grandes  métropoles ainsi que dans l’ensemble de l’Angleterre, on a observé une diminution significative de la criminalité dans le Merseyside (p <0,00006). Au bout de 5 ans, le Merseyside était devenu la métropole la moins criminelle de toute l’Angleterre. La criminalité avait baissé de 45% par rapport à ses propres tendances, et de 60% par rapport aux tendances nationales. Le Merseyside était la seule métropole où la criminalité avait chuté.

D’autres facteurs ont aussi commencé à s’améliorer. Le nombre de suicides a chuté à son plus bas niveau en Angleterre. Entre 1988 et 1992 le nombre de morts violentes ou accidentelles a été le deuxième nombre le plus bas de tous les quartiers urbains. En 1985, 40% seulement des touristes visitaient Liverpool pour le plaisir. En 1990, ce chiffre est passé à 80%.

L’économie du Merseyside s’est considérablement développée. Alors que la métropole connaissait un certain déclin au début des années 1990, elle est devenue un modèle de progrès économique. En 1995, le Daily Mail a publié un article intitulé: ” Le Merseyside est mon paradis sur terre “.

Les chercheurs ont calculé que les pratiquants du vol yogique avaient évité un total de 255 000 délits. Le coût moyen d’un délit étant estimé à 5000 livres (sans tenir compte des traumatismes humains), cela représente donc une économie globale de 1,25 milliards de livres.

Chaque heure de vol yogique équivaut donc à une économie de 3000 livres pour le gouvernement local. Même en leur donnant un salaire respectable de 30 livres/heure, le coût que cela représenterait serait 99% inférieur au coût effectif de la lutte contre la criminalité par les moyens habituels, tout en étant clairement beaucoup plus efficace.

C’est un exemple de ce qui est possible en termes d’économies pour le gouvernement. Compte tenu de la croissance exponentielle de l’effet du nombre pratiquants du vol yogique, nous sommes loin de ce qui pourrait être effectivement réalisé. Ce n’était qu’un groupe de 120 personnes. Un groupe 10 fois plus important influencerait 100 fois plus de personnes, ainsi que l’ont montré d’autres études. Cela représenterait un coût 10 fois inférieur pour une influence encore plus importante.Ref.Journal of Psychology, Crime & Law (1996, vol. 2, pp. 165-174)Ref.Scientific Research on Maharishi’s Transcendental Meditation, Collected Papers vol 6, 488, pp 4079-4085