Recherche 35: Baisse de la criminalité à Washington DC (1994)

Cette recherche est la plus connue à ce jour. Durant l’été 1994, un groupe de scientifiques a prédit que la pratique du vol yoguique effectuée par pas moins de 4000 personnes réduirait de 20% la criminalité violente (assassinats, viols et agressions sexuelles) à Washington. Il a aussi été annoncé que la qualité de vie s’améliorerait, qualité mesurée grâce à un indice préétablie, que le gouvernement aurait plus de pouvoir et que le «taux de popularité» du Président Clinton augmenterait (d’après un sondage, sa popularité était alors au plus bas). Cette annonce a été faxé à plus de1900 numéros, y compris ceux de chercheurss, de tous les sénateurs et politiciens ainsi qu’à 375 médias différents. L’annonce a aussi été faite à la télévision et sur de nombreux médias, dont CNN, Associated Press, le Washington Post et le Washington Times.

A cette époque, Washington était la capitale la plus violente au monde. De 1986 à 1992, la criminalité avait augmenté de 77% (11% par an), malgré un budget en augmentation pour l’enrayer (1 milliard de dollars par an pour le crime, uniquement à Washington). Quand le chef de la police a entendu cette annonce, il était un peu sceptique. Il vint lui-même à la télévision et déclara :

«La seule chose qui permettrait de réduire la criminalité de 20% serait 50 cm de neige, “l’harmonie mentale” ne suffira pas.»

L’expérience se déroulant en été, c’était une manière de dire que c’était impossible !

Pour ne laisser aucun doute sur le sérieux de l’étude, une commission de 24 membres fut réunie. Elle était composée d’éminents scientifiques dans les domaines de la criminologie et de la sociologie, de politiciens et de membres de la police de Washington. Aucun des membres de cette commission n’avait de lien avec le Mouvement de Méditation Transcendantale.

Ce comité devait déterminer quelles seraient les données statistiques qui pouvant être utilisées pour observer l’évolution du taux de criminalité au cours de l’expérience. Ces statistiques furent comparées aux données des cinq années précédentes qui permettent de prévoir le niveau de criminalité avec précision (La variable la plus importante semble être la température. Plus celle-ci est élevée, plus il y a de délits).

L’expérience a commencé début Juin. Comme lors des expériences précédentes, les pratiquants du vol yoguique étaient tous bénévoles. Ils avaient pris leurs congés et s’était rendus à Washington par leurs propres moyens. Le nombre de pratiquants du vol yoguique a augmenté progressivement au fil des 8 premières semaines de l’expérience, jusqu’à atteindre le nombre de 4000 au cours des 2 dernières semaines.

Photo de groupe devant la Maison Blanche célébrant l’événement (cliquez sur la photo pour l’agrandir)

 

 

Cette augmentation progressive du nombre de participants a rendu cette expérience encore plus intéressante que ce que les chercheurs avaient initialement prévu. Le fait que le taux de criminalité violente ait suivi une courbe inversement proportionnelle au nombre de pratiquants du vol yoguique a été un résultat très éloquent.

Au moment où le maximum de pratiquants du vol yoguique fut atteint, la criminalité violente diminua de 23%. La corrélation était tellement évidente et la diminution tellement importante qu’il n’y a qu’une chance sur 500 millions que ça se soit produit par hasard (p = 0,000000002). Une analyse plus poussée a révélé que si le groupe de pratiquants du vol yoguique était resté plus longtemps, la criminalité aurait diminué de 48%.

D’autres constatation furent aussi mises en évidence. L’indice de qualité de vie ainsi que tous les facteurs qui le composait sont montés en flèche (les demandes d’urgences psychiatriques p=0,009, l’attention des médias au Président Clinton p=0,01, les plaintes à la police p=0,01, le nombre de blessures p=0,01 et les accidents mortels p=0,045).

Pendant l’expérience, l’indice de popularité du président Clinton a augmenté d’une manière spectaculaire et inexplicable(P < 0,000000005).

Le Washington Post se demandait pourquoi la presse et le public étaient soudain beaucoup plus positifs à l’égard du président. Le 18 Juillet 1994, au milieu de l’expérience, on pu lire :

L’administration Clinton semble renaître… Washington s’est détendue. Mais un tel revirement politique aussi rapide n’est pas facile à expliquer. Nous pouvons logiquement nous interroger si Clinton a vraiment inversé la tendance ou si quelque chose d’autre est en train de se passer… presque mystérieusement et presque du jour au lendemain, face à la détresse du gouvernement, la presse semble s’être transformée… Après tout, Bill Clinton, est toujours Bill Clinton… Il n’a pas changé et la presse non plus.”
Après les trois années qui furent nécessaires pour analyser tous les aspects de la recherche, elle fut finalement publiée dans «Social Indicators Research», une des revues scientifiques les plus prestigieuses dans le domaine de la sociologie. La police de Washington DC a même signé l’étude en tant que co-auteurs .

Les 8 millions de dollars nécessaires pour réunir les 4000 pratiquants du vol yoguique pendant deux mois furent entièrement pris en charge par le Mouvement de Méditation Transcendantale, différents donateurs et par les pratiquants du vol yoguique eux-mêmes. Le coût de la police pour la même période était de 166 millions de dollars, sans avoir réussi à enrayer la criminalité.Ref.Social Indicators Research (1999, vol. 47, no. 2)